Vous aussi vous avez un compte Facebook alors rejoignez nous sur RobinsonCarpeCarnassier19 

 pour les informations de dernières minutes et Le live du direct 

 

Championnat du monde 2016

Ici La vidéo  Championnat du monde 2016   CLIC 

Championnat de France Seniors 2016

Article La Montagne Corrèze

 ( Article La Montagne )L’association Robinson carpe carnassier 19

Nouvellement arrivé au club, Rémi Perpillou porte déjà haut les couleurs du Robinson carpe carnassier 19. Vainqueur de la coupe de France, le jeune homme vient d’intégrer l’équipe de France.

Tout auréolé de son titre en coupe de France des clubs en 2015, le Robinson carpe carnassier 19 rayonne bien au-delà des frontières corréziennes et attire dans ses filets de nombreux passionnés. À l'image de Rémi Perpillou, venu grossir, avec deux copains, les rangs du club en janvier dernier. « Pour la première fois, il a participé à notre enduro à Viam, et l'a remporté ! », se souvient le président Damien Bouillon.

L'occasion pour le jeune homme de 25 ans de se laisser séduire par l'association, ses membres, son ambiance : « C'est la première fois que j'adhère à un club », confie le Haut-Viennois installé à Eymoutiers, qui a acheté sa première carte de pêche à 6 ans. « Mon père pêchait à la mouche et j'aimais l'accompagner ».Mais à partir de 9 ans, c'est avec les copains que Rémi s'est mis à taquiner la carpe. « À la patate et au trident, la bonne vieille méthode de l'époque ». D'étangs en plans d'eau, en passant par les barrages dès l'âge de 12 ans, il peaufine, au fil des ans, sa technique et sa connaissance du poisson : « J'aime l'aspect combatif de la carpe. En barrages, il faut vraiment la chercher, essayer de comprendre son comportement, ses habitudes, étudier son environnement ».

Tant et si bien que dans la lignée de Mathieu Farge, il se laisse tenter par la compétition : « Il organisait une animation au lac du Causse. C'est ce qui m'a motivé ». En binôme avec Quentin Sylvestre, « un copain avec qui j'ai fait cinq ans d'études », il se qualifie pour la finale de la coupe de France senior. Avec 74 poissons, soit 612 kg, le duo décroche le titre : « On ne s'y attendait pas trop. En fait, au départ, on voulait surtout obtenir notre sélection pour la finale car tout le monde me parlait du lac de la Raho ( Pyrénées Orientales, ndlr). On était donc déjà super-heureux de pouvoir y aller ». Et encore plus de s'imposer.Car cette victoire a ouvert à Rémi Périllou les portes de l'équipe carpe France, où officie déjà son aîné Mathieu Farge. Une intégration qui récompense, pour le président, les qualités intrinsèques du jeune pêcheur : « Il a cette capacité à lancer très loin. En moyenne, les lancés varient autour d'1,20 et 1,30 mètres. Lui peut lancer régulièrement à 1,60 m. Ce qui est un réel atout ».Dès janvier, Rémi va ainsi enchaîner les entraînements aux quatre coins de la France et les rencontres avec des équipes étrangères. « Je ne vais plus avoir trop le temps de pêcher en Corrèze ! Mais je sais que je vais apprendre énormément de choses sur la pêche de compétition. Ça va être très enrichissant de partager l'expérience de membres de cette équipe qui ont chacun leur spécialité ».

Coupe de France des Club 2015

 ( Article La Montagne )L’association Robinson carpe carnassier 19 vainqueur de la coupe de France des clubs, à Moissac

 

 Gaël Tournet, Laurent Valery, Ludovic Roche, David Poujade, Cédric Delbegue, Mathieu Farge et Michaël Rey sontmontés sur la plus haute marche du podium de la coupe de France des clubs. - Agence Brive

 

Le Robinson carpe carnassier 19 a bien fait de participer à la coupe de France des clubs. Pour sa première participation, il a ramené le titre dans ses filets.

Le bonheur accroché au fil de l'eau

 Pour une première, c'est un coup de maître. Désireux de tenter l'aventure, le Robinson carpe carnassier 19 a décidé, cette année, de participer à la coupe de France des clubs organisée tous les deux ans par le Groupement national carpe.

 Une décision opportune puisqu'elle s'est soldée, ni plus ni moins, par la victoire. Parmi les 27 clubs représentés, le Robinson carpe carnassier 19 a pu compter sur sept pêcheurs habitués des grands événements : « Mathieu Farge, notre fer de lance, était présent. Tout comme notre président Laurent Valery, coutumier lui aussi des concours », souligne le trésorier Damien Bouillon.

 En trois équipes

Un groupe de choc réparti en trois équipes de deux, placées sous la houlette d'un capitaine : « À chaque équipe est attribué un secteur de pêche. Le cumul des points sur les trois secteurs donne le classement final. On est le seul club à avoir pris du poisson sur les trois secteurs. C'est ce qui a fait la différence », indique Laurent Valery. Un titre que le club se doit, dans deux ans, de remettre en jeu.

 En attendant, ces passionnés de pêche no kill s'attachent à promouvoir et à développer cette pratique dans la région : « C'est un vrai régal de suivre, année après année, l'évolution des poissons, de les retrouver au bout de notre ligne et de savoir que d'autres, après nous, éprouveront le même bonheur. De plus, nous avons la chance, en Corrèze, de posséder un très beau potentiel de barrages sauvages et de pouvoir profiter d'endroits magnifiques, en pleine nature, coupés du monde ». Cette tranquillité conjuguée au plaisir de la traque du poisson, voilà ce qui attire les adhérents au bord de l'eau. Un club qui a ouvert ses nasses, il y a quelques années, aux amateurs de carnassiers (brochet, perche, sandre…). Le Robinson carpe club a ainsi mué pour devenir le Robinson carpe carnassier 19. Un changement d'identité qui témoigne d'une volonté d'élargir les rangs à plus de pratiquants, de redonner de l'élan à l'association et d'attirer la jeune génération. « Ce sont des pêcheurs qui nous ont fait aimer ça. Nous avons envie, à notre tour, de transmettre notre savoir-faire et notre passion ».

Histoire du Club RCC 19